Pochette_12p_tranche3mm_avec_sous-pochet

RICHARD ALLEN - Indie Folk

Album "Locust Tree Lane" le 27 novembre 2020

Né à la fin des années 80 dans le comté rural de Warwickshire dans le centre de l’Angleterre, il y vit ses quatre premières années avant de traverser la Manche et de s’installer en France.

 

La musique de l’anglo-français tire justement une originalité qui doit tant à cette double-culture. D’un côté, Richard Allen s’inscrit dans cette tradition du Revival Folk des années 70, de l’autre, il puise dans le répertoire d’une école impressionniste; un contrepoint parfait à cet
ensemble, y incluant une belle part d’abstraction comme un folk qui se refuserait à une ligne claire.

 

De ce métissage, de cette rencontre entre deux cultures, l’Angleterre et la France, naît un folk apatride, un univers singulier, une élégance rare et empathique.

Accompagné d u multi-instrumentiste Sylvain ’Kenny’ Ruby (collaborateur de Sandra N’Kake, Guts ou Iggy Pop), Richard s’entoure également de nombreux musiciens de la scène Amienoise. Pendant
deux ans, ils travaillent sur ‘Locust tree Lane’.

 

Même si l’on sait que dans toute démarche artistique il y a une large part d’accident, que le musicien n’est jamais obnubilé par une volonté, par une intention préconçue, Locust Tree Lane était écrit dans le
cheminement de Richard Allen.

  • Facebook
  • YouTube

Ils en parlent : ​

" Même si les formules superlatives déshonorent souvent l’intelligence de celui qui les profère, prenons le risque, voilà un des plus beaux disques de cette année. " Magic RPM

" La résurrection du british folk avait jusqu'alors été l'apanage de chanteuses (Laura Marling, Alela Diane). Richard Allen s'inscrit à leur suite comme porteur de cette flamme fragile et ensorcelante. "

Rock & Folk (n°641 - 01/2021)

" Dix chansons passent ici comme des songes, dignes et vaporeuses, réchauffées à l’occasion par hautbois, clarinette ou saxo — l’auteur se dit aussi influencé par les somptueux arrangements du Pet Sounds des Beach Boys. Tout cela finement joué, sensiblement interprété. " Télérama

" Ici encore, l’hypnotique attrape l’auditeur, l’éclat d’une instrumentation mesurée finit par gagner les coeurs. L’ornement est restreint, juste et chatoyant. Dans son petit monde, son vert univers à l’intimité finalement très collective, on se sent bien. " Muzzart

" L’Amiénois a surtout dix atouts maîtres dans son jeu : les dix chansons de Locust Tree Lane. Produites par Kenny Ruby, ces chansons nous font quitter les sonorités folk habituelles pour nous guider vers.. quelque chose de totalement singulier. C’est ni folk sans être jazz, c’est folk et jazz à la fois.. C’est peut être les dix meilleures chansons de l’année que l’on vient de découvrir. " La Bête

" Il y a des disques dont vous n’attendez rien et qui vous donnent tout. C’est un peu le cas du nouveau disque de Richard Allen. " Soul Kitchen

" Écouter Locust Tree Lane et se plonger dans une douce mélancolie, perdre la notion du temps, se laisser imprégner par les notes de guitare folk accompagnées parfois d’instruments à vent aux sonorités jazz et se laisser transporter. " La Face B 

Radios - Playlists : 

FIP - Raje Radio - Radio Campus Amiens - Radio Galère - France Bleu Picardie ...